• Menu
  • Menu

Vivez l’expérience Chemins de fer de Provence dans l’arrière pays Niçois

Quoi de plus original pour rejoindre le Maralpin, que de monter dans le train des Chemins de Fer de Provence ? Une ligne de plus de 150km, qui nous permet de relier Nice à Digne-les-Bains en seulement quelques heures, à travers des paysages fabuleux.

Rythmez votre année avec les Chemins de fer de Provence

Les Chemins de fer de Provence, et sa ligne phare, c’est bientôt 130 ans d’existence. Sur ces voies qui vous mèneront jusqu’à Digne-les-Bains, ou à l’inverse jusqu’à Nice, ce seront multiples communes qui sont accessibles toute l’année. Pour un weekend, une journée de dépaysement, mais aussi quelques jours à la montagne, l’offre est large est variée.

Tout du long, on peut multiplier les expériences sous bien des formes. Qu’elles soit sportives, fun, ou hors des sentiers battus. Justement pour ce côté hors des sentiers battus, le train à vapeur fait son travail. Au départ de Puget-Théniers, vous rejoindrez le beau village d’Annot à bord d’une vieille locomotive qui vous fera faire un bond dans la passé.

Pour les plus sportifs, les Chemins de fer de Provence pourront vous amener à rejoindre des randonnées. Sportif aguerri ou juste amateur de marche, tout est possible et accessible. Ces marches peuvent aussi s’étaler sur plusieurs jours de part les gîtes et hôtels qui se trouveront sur votre chemin. Par exemple, vous pourrez relier Puget-Théniers à Entrevaux. 5h avec 750m de dénivelé positif et négatif pour des paysages à vous couper le souffle. Sans oublier le chemin de Gré à Annot, avec ses 5h de marche pour 7 kilomètres.

Familiale, vous pourrez vous laisser tenter par les fameuses enquêtes qui vous permettront de visiter, et découvrir sous forme d’une chasse au trésor dans plusieurs villages. Ludique comme il faut pour intéresser petits et grands!

Se déplacer dans l’arrière pays Niçois avec les Chemins de fer de Provence

Lorsque l’on parle de se déplacer vers l’arrière pays Niçois, on parle d’une ligne régulière opérée par les Chemins de fer de Provence. Et cela tous les jours, allant de Nice à Digne-les-Bains. De quoi commencer à vous charmer.

Le transport se fait en train, via des AMP (Autorail Métrique de Provence) qui furent créés justement pour ce long trajet. L’intérieur y est confortable, avec qui plus est de larges baies vitrées adaptées pour profiter de l’extérieur et ces beaux paysages.

L’achat des tickets se fait directement sur le site internet des Chemins de fer de Provence, ou sur l’application Zou après une inscription qui vous prendra 2 minutes au maximum. Votre ticket vous sera envoyé sur votre boîte mail ou stocké sur l’application après achat. Côté tarif, il faut compter 15 euros pour relier Nice à Annot par exemple ou 25 pour aller à Digne-les-Bains.

Ce train offre l’avantage, grâce aux nombreuses gares desservies, de profiter et multiplier les arrêts pour rejoindre des activités. Activités, visite ou même juste boire un verre à une terrasse. Les gares étant toujours centrales, il vous suffira de descendre pour apprécier, et par la suite regarder le passage du prochain train.

Retour sur expérience

Début de week-end au départ de l’arrêt Nice Lingostière. Pas la gare la plus connue, mais elle a l’avantage, de ne pas être au centre de Nice. On oublie la circulation, la difficulté à se garer et le stress de la ville. Le train (climatisé – à préciser pour la saison estivale) nous amena à Annot, à environ 1h30 de là. Confortable, les paysages changent, et défilent à toute allure nous faisant même nous poser la question “Ces paysages sont en France ? A moins de 1h de la maison?!”. Car oui, c’est dépaysant et de bien des façons. Plus la ligne avance vers les Alpes de Hautes Provence, plus les paysages deviennent vallonnés. La sensation de petit devient réelle tant les montagnes autour de vous sont immenses. En contre-bas, le var qui s’écoule tranquillement et qui accueille quelques nageurs, kayakistes et bien d’autres.

Les immeubles, les constructions, laissent place aux arbres. On respire de nouveau ! 1h30 de trajet qu’on ne voit même pas passer, tant votre nez est collé à la baie vitrée, pour apprécier et admirer.

Ce trajet s’arrêta pour nous à Annot, petit village médiéval au coeur des Grès. La région est connue pour ses randonnées, sa pierre de Grès, mais aussi ses flans qui sont parfaits pour les amateurs d’escalade.

Le Pré Martin et son restaurant

Le petit village pour sa part se trouve en contre-bas de la gare, à environ 10min de marche (pas de quoi s’affoler !). Avant de débuter une petite visite, c’est vers notre hébergement que nous nous tournons, le Pré Martin. Non loin du centre, et accessible en 5min de marche, il propose des nuits calmes dans de beaux chalets. Au total, il en compte 50. Chacun est tout équipé et surtout avec une jolie terrasse pour profiter des soirées à refaire le monde. Construit un peu sous forme de “rizière”, il permet d’apprécier la vue quelque soit le chalet loué.

D’environ 30m2, tout le confort est là pour un beau weekend. Qui plus est, un petit restaurant a ouvert ses portes début 2021, de quoi se restaurer sans difficulté. Cuisine gourmande et variée, accueil chaleureux, le tout dans un cadre confortable.

L’arrière-pays niçois avec les Chemins de fer de Provence – Annot, un village médiévale au Pays des Grès

Et justement, ce village d’Annot. Petite cité Médiavale du Moyen-Age, il offre avant tout un calme à toute épreuve auquel les touristes se mêlent sans craintes. Le village pourrait être ciblé en 2 parties : Le coeur médiéval, mais aussi les maisons et quartiers alentours. Avec en fond les roches de Grès qui donnent une certaine profondeur, ce sont ses traces du Moyen-Age qui intriguent. De la vieille brique, de petites rues où le soleil ne passe qu’à son Zenith, sont tant de choses qui séduisent le voyageurs.

Une petite visite par le musée Regain pour en apprendre sur son histoire, une heure de marche pour se perdre dans les rues, c’est ce qu’il faut pour apprécier. A côté du village médiéval, une petite place pour boire un verre. Juste à côté, un terrain de boules ou les amoureux de pétanque pourront s’adonner et se chamailler durant des heures. Passez le pont surplombant le Vaire (petit fleuve) pour une belle photo et vue d’ensemble avant de peut être, partir en randonnée vers le sentier des Grès d’Annot, qui est un site classé et protégé.

La réalité est qu’en seulement une heure, on tranche totalement avec ce que l’on voit et vit tous les jours. Loin du tumulte de la côte, l’expérience des Chemins de fer de Provence c’est justement de vous faire découvrir une autre France. Une autre Provence. Un autre Sud-Est.

Voyageusement.

Notez cet article
[Total: 3 Average: 5]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *