Et si on collectionnait les Pays? Voyager n’est il qu’un nombre?

Plus le temps passe, plus la mode se développe autour du “Combien de pays as-tu visité ?”. Avec cette simple phrase on soulève 2 questions. Voyager n’est-il qu’un nombre et la seconde, visiter est-il connaître?  Ne faisons-nous qu’une collection de pays? 

 

Durant l’année 2017, certains journaux et pages Facebook faisaient “l’éloge” d’une fille ayant visité 196 pays, en 18 mois et 26 jours. J’avais envie de parler d’une voyageuse, mais peut on qualifier une personne de ce mot, quand on sait qu’elle n’a rien découvert ? 196 pays en 19 mois (arrondissons), c’est passer en moyenne 2,3 jours dans chaque endroit. En prenant en compte les transports, qu’a-t-elle gardé de son séjour? A-t-elle grandit, a-t-elle appris sur elle même et les populations locales? On peut sans trop de risque dire que non. Sa description Instagram note – First Woman to Travel Every Country (NWHM). J’ai plus envie de souligner que c’est une femme qui aime les transports, pas voyager.

En 2019, une seconde femme de 21 ans réussit aussi se tour du monde. Sa description Instagram indique – 👣196 countries by 21 years old. C’est un record du monde… c’est tout.

Une collection de pays à mettre en avant

Il faut faire la distinction entre visiter un pays, et passer par un pays. Par exemple, j’ai visité Copenhague et dans les faits, je suis allé au Danemark, maintenant, ce pays m’est totalement inconnue. 7 mois en Australie à voyager, pourtant, nombreux sont les lieux qui me sont tout autant inconnus.

A l’heure des réseaux sociaux, des photos de nos vies à foisons, des comptes instagram avec filtres et j’en passe, le mot découverte perd de sa saveur. On se sent même redevable lorsque l’on prend une photo sans filtre, de le mettre en évidence via #NoFilters.

La première chose à laquelle on pense devant un beau paysage, c’est vite, prends une photo ! Comme si l’instant présent devait être immortalisé à la seconde, sous peine de disparaître.

Est-ce que mettre en avant un nombre de pays par lequel nous sommes passés peut faire rêver des gens? Oui, autrement personne ne s’en soucierait. Qu’en est il de nos jours, est il mieux de faire saliver, ou d’apprendre? On l’a tous fait de compter le nombre de pays que nous avons visité, mais ne serait-ce pas encore plus jouissif de garder cela pour nous, pour notre bulle. Ce n’est qu’un nombre tout compte fait. Hier nous collectionnons les portes-clés, aujourd’hui je collectionne quelque chose de non quantifiable.

Quelle est la définition du verbe voyager?

La définition que l’on peut trouver partout pour voyager est “Action de voyager, de se rendre ou d’être transporté en un autre lieu ; trajet ainsi fait”. En reprenant ces mots, 196 pays en 19 mois, c’est voyager… Maintenant voyager au sens littéraire ne devrait pas être cela, ou du moins pas que. L’action de se rendre en un autre lieu n’est que le sommet de l’Iceberg de ce qu’englobe le voyage. Voyager c’est explorer, découvrir, apprendre, s’évader, partager…. ce n’est autre que ce que devrait être la vie.

Chaque définition nous appartient, choisissez la vôtre, mais sans vous tromper. Si le voyage est un retour vers l’essentiel, alors compter n’est pas important.

Ai-je tiré réellement quelque chose de mon voyage, est-ce que je connais ma région avant même de partir à l’autre bout du monde? La soif de découverte, le besoin d’aventure, sont des raisons compréhensible, pas besoin de les lancer à la vue de tous avec comme seul but, de justement les lancer à la vue de tous. Personne n’est à exclure de ces points, car nous réagissons tous de la même façon. Demain encore des galeries photos seront postées ici même, et le compte Instagram Nomadisation.fr mis à jour, mais l’amertume de cela reste présente. Partager son histoire, faire découvrir un paysage, aider à la préparation d’un voyage, c’est tout autre chose que le fameux “MOI JE”. Instagram est le reflet du “moi je”. Souvent le paysage n’est qu’un détail, ce qui compte c’est vous, devant ce paysage.

Cette phrase fait partie de celles que j’aime le plus – Souviens toi du temps où l’on était des voyageurs, pas des touristes – Mais y a t il vraiment une différence entre les 2? Seule notre vision évolue. Ne faisons pas une collection de pays, entassons les expériences, les aventures. Préférez-vous être une image sur une photo, ou Indiana Jones découvrant le monde, avec votre chapeau et  lasso ?

Voyageusement

 

Notez cet article
[Total: 1 Average: 5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *