Tuesday 7 February 2023 il est 18h18
  • Menu
  • Menu
C'est une remarque intéressante qui peut revenir régulièrement mais pour autant, vous fêtez noël et ses anniversaires ? Le souvenir est partagé, bien que flou voir inexistant en fonction de l'âge. Devenir parent, c'est aussi commencer une vie de famille avec des souvenirs qui s'entremêleront entre vous 3 (ou plus). Une photo, une anecdote, le goût de l'aventure, l'envie de découverte, ce sont tant de choses qui se découvrent ensemble.

Peut-on encore voyager lorsque l’on devient parent ?

Lorsque l’on devient parent, une phrase revient souvent : les voyages, c’est terminé ? Pour autant, cette simple phrase reflète beaucoup d’une société qui veut qu’avoir un enfant veuille dire changement de vie, mais est-ce une réalité ?

 

Dans les grandes lignes, avoir un enfant bouleverse totalement la vie. Fin de l’insouciance, un passage vers l’âge « adulte », mais la réalité en est toute autre. Avoir un enfant, c’est une étape pour beaucoup, mais ce n’est pas pour autant qu’elle est un point final aux voyages. Voyager lorsque l’on devient parent, reste plus qu’une possibilité à condition de s’en donner les moyens, mais surtout suivre son instinct. Tout le monde ne réagit pas de la même façon face à une naissance, mais le caractère d’un voyageur ne peut changer du tout au tout, et il serait contre productif d’aller contre ses envies.

Voyager lorsque l’on devient parent, voyager avec un enfant, c’est revoir ses premiers critères de voyage, mais le monde est vaste et ne se fermera pas devant vous. La réussite du voyage ne tiendra qu’à vous et la première chose est d’oublier l’appréhension. Que ce soit en avion, ou à destination, votre enfant s’adaptera à son environnement bien plus facilement que vous. Même, si cela devient logique pour lui de voyager, ce sera encore plus fluide ! Un enfant en vadrouille régulière, se dira que c’est juste une normalité, sans oublier que si Maman et Papa sont là, son bonheur est fait.

L’idée est de trouver le juste milieu sur toutes les destinations, et dites-vous bien qu’il est toujours présent. La destination nature lui permettra de courir, s’évader, apercevoir des animaux de toutes sortes, entre autres. Côté villes, c’est autre chose mais il suffit de jongler entre visite et amusement. 30 min dans un parc avec balançoire et jeux lui feront tout oublier et apprécier chaque instant ! Tourner cela sous forme de jeu, « chaque fois que tu verras un parc ou jeux, nous nous arrêterons », lui donnera une dynamique à la journée.

Dans les grandes lignes, avoir un enfant bouleverse totalement la vie. Fin de l'insouciance, un passage vers l'âge "adulte", mais la réalité en est toute autre. Avoir un enfant, c'est une étape pour beaucoup, mais ce n'est pas pour autant qu'elle est un point final aux voyages. Voyager lorsque l'on devient parent, reste plus qu'une possibilité à condition de s'en donner les moyens, mais surtout suivre son instinct. Tout le monde ne réagit pas de la même façon face à une naissance, mais le caractère d'un voyageur ne peut changer du tout au tout, et il serait contre productif d'aller contre ses envies.

Mais notre enfant ne se souviendra peut-être pas de ses voyages …

C’est une remarque intéressante qui peut revenir régulièrement mais pour autant, vous fêtez noël et ses anniversaires ? Le souvenir est partagé, bien que flou voir inexistant en fonction de l’âge. Devenir parent, c’est aussi commencer une vie de famille avec des souvenirs qui s’entremêleront entre vous 3 (ou plus). Une photo, une anecdote, le goût de l’aventure, l’envie de découverte, ce sont tant de choses qui se découvrent ensemble.

Ensemble aussi car vous allez apprendre l’un de l’autre. Vous des nouvelles dispositions et d’une façon nouvelle d’arpenter le monde, et lui, de la transmission qui se fera. De parent, un sentiment de passeur d’histoire se fera ressentir, et encore plus si vous voyez que votre enfant est réceptif. Ses multiples questions sur son environnement en feront un citoyen du monde. Pourquoi ils ne parlent pas la même langue que nous ? Regarde cet animal, c’est quoi ? Maman, Papa, regardez le château de princesse ! On retourne quand en voyage ? Le tour est joué, ce sentiment de découverte est implanté !

4 craintes de voyager lorsque l’on devient parent

Qu’il tombe malade en voyage

Oui, votre enfant peut, et tombera un jour quoi qu’il arrive malade en voyage. 1ère réelle crainte des parents, ce qui est logique, elle est tout de même assez simple côté gestion :

  • Si la crainte est trop grande, évitez les pays avec un système de santé qui ne correspond pas aux jeunes enfants ou même votre ressenti personnel
  • Etre à jour dans les vaccins de votre enfant.
  • Anticiper avant départ et trouver un médecin (ou plusieurs), sur place
  • Partir avec le minimum nécessaire dans sa valise (doliprane, pansements, etc.)
  • Prévoir le pire des cas et savoir où se trouve l’hôpital le plus proche.
  • La solution est justement, d’avoir une solution pour tout, juste au cas où.

La gestion de l’avion

Le regard des autres passagers, ou même votre agacement sur un long courrier, peuvent être rédhibitoires pour plusieurs parents, mais comme pour tout, il y a des solutions :

Sachez qu’un enfant de moins de 10 kilos aura lors d’un vol long-courrier, une nacelle adaptée pour lui. Cela lui permettra d’y dormir en toute quiétude, et même d’y jouer.

  • Prévoir des jeux, livres, dessins à faire pour l’occuper durant tout le vol
  • Lui en parler plusieurs jours avant le départ afin qu’il s’y projette déjà
  • A partir de 2 ans, il a le droit à un siège, de quoi lui laisser un environnement à lui
  • Etre zen. Il le ressentira, et s’adaptera à vous.

L'idée est de trouver le juste milieu sur toutes les destinations, et dites-vous bien qu'il est toujours présent. La destination nature lui permettra de courir, s'évader, apercevoir des animaux de toutes sortes, entre autres. Côté villes, c'est autre chose mais il suffit de jongler entre visite et amusement. 30 min dans un parc avec balançoire et jeux lui feront tout oublier et apprécier chaque instant ! Tourner cela sous forme de jeu, "chaque fois que tu verras un parc ou jeux, nous nous arrêterons", lui donnera une dynamique à la journée.

Un changement de son quotidien

La vie d’un bébé, d’un enfant, est un perpétuel changement, entre Maman qui reprend le travail, la crèche, la nounou, les journées chez les grands-parents, les soirées chez les amis, l’école, et j’en passe. Sa vie à cet instant n’est que découverte, du coup si voyager fait partie de son quotidien, il n’aura aucun mal à tolérer ce changement. C’est un peu comme un enfant constamment devant une télé et qui ne veut s’en défaire, car c’est une situation créée et qu’il va prendre comme la normale.

Un bébé, un enfant, dans une poussette ou sur un vélo, qu’il soit à 100m de sa maison ou à l’autre bout du monde, y verra quoi qu’il en soit, toujours une ballade.

Partez avec des objets de sa vie à la maison, et il s’adaptera encore mieux. Le doudou bien entendu, mais une peluche, un jouet, etc.

Va-t-il nous empêcher de visiter ?

La réponse est claire, NON. Entre les siestes dans la poussette, et la nouveauté à ses yeux, il n’y a pas de raison que cela ne se passe pas bien. Prenons un exemple parlant à beaucoup de monde, le musée du Louvre. À première vue ce n’est pas l’endroit où on se voit avec un enfant, pourtant… Un bébé n’aura pas d’interaction avec son environnement, et jonglera entre joie de la ballade ou sieste, mais un enfant un peu plus âgé pourrait tout aussi bien y trouver son compte.

  • Votre enfant dessine -> regarde ces belles peintures partout, ces artistes aussi dessinent
  • Les statues -> lui expliquer ce qu’il en est
  • La section Egypte -> quel enfant n’aime pas voir des chats, des choses qui brillent ou même des hommes avec des têtes d’animaux ?
  • etc.

C’est un peu simpliste comme exemple, mais le tout est de trouver une tournure accessible et agréable à votre enfant. Voyager lorsque l’on devient parent n’est pas fermé à vos envies, adaptation sera juste votre mot d’ordre !

Voyager avec un bébé, un enfant, est peut-être même plus facile que de faire vadrouiller un adolescent alors profitez-en tant qu’il est encore tant !

Dites-le vous le plus possible, les enfants naissent dans le monde entier, alors pourquoi votre enfant ne pourrait pas aller partout dans le monde ?

Voyageusement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.