Traverser l’Australie en van, 4×4 ou voiture, le rêve de nombreux voyageurs

Qui n’a jamais rêvé de se lancer à la traversée d’un pays en roadtrip. Ce dernier fait partie du fantasme du voyageur, mais qu’en est-il réellement de traverser l’Australie en van par exemple?

Déjà que veut dire traverser l’Australie en van? On parle de quoi, une largeur entre Perth et Melbourne, du nord au Sud avec Darwin – Adélaïde? Le terme est vaste. Même si on ne parle pas d’en faire l’intégralité, je pense qu’à partir de 2000 km ou plus, on a déjà traversé une belle portion du pays 🙂

Bien sûr à l’échelle Française, en 1000 km nous avons traversé le pays, mais l’Australie c’est autre chose. On oublie les stations essence les unes à la suite des autres, on fait un trait sur les nombreux villages, et même sur les restaurants.

Pour ma part, j’ai eu la chance de faire un Adélaïde-Perth avec plusieurs détours en arrivant dans le Western Australia, pour un total de 3000, 3500 km environ. Au final ça donne quoi ?

Par exemple, Adélaïde-Perth en road-trip

Avant tout, ce trajet n’a pas été décidé à l’avance, il est plus arrivé comme un cheveu sur la soupe nous laissant à peine 1h de réflexion. Comme l’Australie ça peut être l’aventure, on s’est lancé et maintenant ça fait plein de souvenirs !

Partir d’Adélaide à bord d’un gros 4×4 c’est jamais évident, surtout lorsque l’on a jamais conduit avec le volant à droite. Avec la dose qu’il faut de concentration on se retrouve rapidement en dehors de la ville. Au début, les villages s’enchaînent, les voitures se croisent, avant de commencer à s’estomper au fur et à mesure. Le but était de terminer ce Adélaïde – Perth en 8 jours ce qui peut paraître peu mais comme on est sur une route sans activités aux alentours le choix est restreint.

Une fois “seul” au milieu de nulle part un sentiment de bonheur vous parcourt. Aucun bruit, juste quelques animaux, de la nature à perte de vue, un ciel étoilé comme vous n’en avez jamais vu. Un moment d’exaltation que je souhaite à tout le monde.

La solitude se fera sentir surtout si vous devez manger (car très peu de restauration), que vous croiserez une voiture par heure, et parfois moins, ainsi que lorsque vous mettrez la radio… car bien sur au milieu de rien, on capte rien !

Quel type de véhicule pour traverser l’Australie?

L’élément essentiel pour un roadtrip de cette nature est de prendre en compte le type de véhicule. Une voiture de base pourra vous poser des problèmes quant à l’autonomie. Il faut savoir que ne pas voir de station service durant 500km n’est pas absurde. Vous allez voyager au milieu de rien, alors avoir un véhicule de qualité et avec une bonne réserve est indispensable. Pour notre part, nous l’avons fait à bord d’un 4×4 aménagé, disposant d’un lit, une banquette, réchaud, douche solaire, et surtout 2 réservoirs d’essence. Ce dernier laisse une marge de sécurité non négligeable.

Maintenant quelque soit le type de voiture, il faut juste être prévoyant et s’arrêter dès que vous voyez une station. Traverser l’Australie en van ou tout autre type de véhicule, ce n’est pas rien !

Les dangers de la route

Lors d’une traversée de ce genre, nombreux sont les dangers et ils sont de toutes sortes. Comme vous le savez, l’Australie est peuplée de kangourous et il faut savoir que de nuit ils sont le danger principal. Autant la journée, vous en voyez très peu voir jamais, mais de nuit ils sont attirés par les phares des voitures. Si jamais il se retrouve sur votre route, il s’arrêtera sans moyen de repartir en arrière (car un kangourou ça saute mais jamais en arrière ! ).

L’autre danger et la monotonie car c’est bien beau de rouler, mais une ligne droite perpétuelle peut altérer votre jugement et jouer sur votre concentration. Pour vous donner une idée, il existe une route de plus de 150km en ligne droite sur le chemin. Comment dire, en gros si votre voiture est bien réglée, une fois droit plus besoin de toucher le volant ! Dit comme ça 150km c’est rien, mais quand le paysage ne change pas d’un gramme, je peux vous garantir que c’est interminable.

Les bêtes on en parle pas trop car on en voit pas tellement. Quelques sandfly sur la route, des mouches en abondance lors des stops pour manger, des kangourous morts sur le bas côté… Il y a bien la Red Back, mais ne parlons pas de malheur !

Si je devais référencer un dernier danger je dirais la crevaison… mais ça, c’est le coup de malchance !

Conseils pour un road trip en Australie

Le premier serait de bien gérer votre essence et d’y faire toujours attention. On oublie les habitudes de la maison de tenir sur la réserve car cela peut devenir compliqué. L’autre est de faire de bonnes courses avant de partir et d’avoir un petit réchaud. Noodles, pâtes, riz, beaucoup d’aliments qui peuvent être bien utiles lors de longs trajets.

Prendre du cash avec vous car au milieu de rien cela pourra vous être utile.

Soyez Zen, chaque souci, si il y en a un, a une solution. Pour terminer, ouvrez l’oeil, vous n’êtes pas à l’abri de croiser une perle de paysages !

Conclusion

Si vous avez l’occasion de traverser l’Australie en van, sautez sur l’occasion sans aucune hésitation. Toutes les routes ne sont pas comme ça et par exemple la côte Est, est très peuplée. Bien sûr le centre rouge, côte ouest et autre, c’est différent mais bon. On est loin d’une expédition à la Mike Horn, ce n’est que de la route, mais vous allez en apprendre sur vous car vous sortez de la routine et d’une zone de confort. Alors, prêt pour traverser l’Australie en Van?

Keep Calm and Go to Australia.

Voyageusement

Autres articles sur l’Australie 

Notez cet article
[Total: 2 Average: 5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *