• Menu
  • Menu

Je suis parti vivre à…. San Jose, Costa Rica

On continue aujourd’hui la rubrique “je suis parti vivre à…“, avec Clémence qui habite maintenant en Amérique Centrale. Précisément elle est parti vivre au Costa Rica.

 

Salut Clémence, avant tout, peux-tu te présenter en quelques mots stp ?

Bonjour. Alors je suis une globe trotteuse de 31 ans et je vis actuellement au Costa Rica depuis 3 ans.

Tu as par le passé, beaucoup voyagé via ton ancien job (sur un bateau de croisière), mais qu’est-ce qui fait qu’un jour on se dit, ça c’est le bon endroit pour s’installer ?

En effet, j’ai tenté différentes expériences à l’étranger, à Londres, au Sri Lanka mais aussi sur un bateau se croisières avant d’atterrir au Costa Rica ou j’ai trouvé un rythme de vie et une mentalité qui me conviennent.

Avant le Costa Rica tu étais au Sri Lanka, et encore avant cela en France. Les différences semblent énormes entre les 3, du coup comment se passe l’acclimatation à chaque fois ?

L’acclimatation prends plus ou moins de temps selon la destination, par exemple au Sri Lanka le choc culturel a été plus fort qu’au Costa Rica où la culture se rapproche plus de la France.

On a tous une vision paradisiaque du Costa Rica, avec jungle, plage, faune variée, verdure, dans un pays “safe” à souhait. Avec le recul, penses-tu que cela est utopique ou proche de la réalité ?

Comme pour tout, il y a du vrai et du faux ! Le pays est paradisiaque : une jungle luxuriante, des centaines de volcans, des plages paradisiaques, tout est au rendez-vous !

C’est plus pour le fait que le pays soit une des premières destinations pour faire de l’ecotourisme qu’il y a une partie utopique. Le pays fait tout pour se développer dans ce sens mais malheureusement l’agriculture ou encore le traitement des eaux usées freinent ce développement.

Sur une note de 1 à 10, laquelle donnerais-tu à ta qualité de vie actuelle ?

Je dirais 7 car malgré le fait que j’adore ce pays, je vis dans la vallée centrale et il me fait attendre mes escapades le weekend pour redécouvrir les somptueux paysages. De plus, le côté culturel manque.

Tu travailles maintenant dans une agence de voyage spécialiste du Costa Rica, comment as-tu trouvé cet emploi, et pourquoi cibler ce pays en particulier ?

Je travaillais déjà dans ce milieu mais au Sri Lanka. Je cherchais donc le même type de poste mais j’avais toujours rêvé de l’Amérique latine. J’ai cherché des opportunités sur internet dans les différents pays d’Amérique du Sud et centrale et c’est finalement au Costa Rica que l’on m’a donné ma chance malgré mon niveau d’espagnol inexistant !

On parle souvent du rêve américain, mais est il transposable et existe t-il, le rêve Costaricien ?

Oui je crois qu’il existe bien. Énormément d’expatriés ont trouvé leur petit coin de paradis sur ce joyau vert et n’en sont jamais reparti !

A quoi ressemble ton métro boulot dodo à l’autre bout du monde ? De même, à quoi ressemble tes weekends, ou tes temps libres dans ce nouveau pays ?

Disons que cela reste un boulot métro dodo classique, je vais au bureau en moto et j’ai des horaires classiques. Le soleil se couche très tôt donc le rythme de vie est décalé par rapport à la France !

C’est le weekend où je sors de ma zone de confort et où je me sens chaque fois en vacances. Je profite de mon temps libre pour visiter les environs, me perfectionner en danses latines et découvrir la vie locale.

Si tu devais en quelques mots décrire les Costariciens, comment le ferais-tu?

Les “costariciens” ou “ticos” sont très gentils et ils aiment vivre au rythme de la “pura vida” !

Côté gastronomie, quelles sont les spécialités du Costa Rica, les aliments qui reviennent régulièrement ?

Les locaux adorent manger le gallo pinto au petit déjeuner et le casado au déjeuner. Ils vous diront que c’est très différent mais au final le riz et les haricots rouges sont la dominante de ces deux plats.

Justement la France, quel regard as-tu sur cette dernière, maintenant que tu es de l’autre côté de l’Atlantique ?

Après quelques années à barouder mon regard à évolué positivement sur la France. Je me rends compte que l’on a de nombreux avantages et une qualité de vite que nous ne trouvons pas partout.

Un retour en France est-il envisageable, où peut-être même un autre pays ?

Oui c’est bien envisageable ! J’aimerais rentrer auprès de mes proches donc en France ou un pays d’Europe pour réduire la distance.

As-tu un conseil à donner à de futur expatriés qui ont dans un coin de leur tête, le Costa Rica?

N’hésitez pas et fonçez ! Les régions et climats sont variés donc envisagez un road trip à travers le pays pour trouver votre spot coup de coeur !

Que peut-on te souhaiter pour la suite de cette aventure ?

De continuer à vivre la pura vida au Costa Rica, en France ou ailleurs !


Pour suivre la suite de ses aventures et vivre au Costa Rica par procuration –

Notez cet article
[Total: 2 Average: 4.5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *