• Menu
  • Menu

Voyager avec un drone – Questions, test et conclusion

Comme si le téléphone, appareil photo, et objectifs ne suffisaient pas, voilà que nous avons aussi décidé de voyager avec un drone. On entend beaucoup de choses à ce sujet et se décider ne fut pas de tout repos.

Entre les multiples modèles, les informations contradictoires, son utilisation de tous les jours, l’appréhension, c’est beaucoup de questions auxquelles internet et forums n’ont pas répondu. Pas que les réponses n’étaient pas clairs, car beaucoup l’étaient, mais dans la masse et mêlé au n’importe quoi d’internet il n’est pas toujours aisé de prendre le bon et mauvais. Avec le recul, 90% de ce qu’on trouve sur les forums est cohérent, mais les 10% restant peuvent faire douter.

Voyager avec un drone – Questions, test et conclusion

Les question que l’on se pose avant d’acheter un drone

  • Où vais-je pouvoir voler?

Parmi les craintes que j’avais, c’était son utilisation. “Tu ne pourras voler nulle-part” “tu verras tout est en zone rouge” et j’en passe. Est-ce que c’est vrai? Oui et non, car en y regardant bien il y a toujours ce petit coin de terre où il vous sera possible de faire voler votre drone. Je ne prends qu’un exemple parmi tant d’autres, Bonifacio en Corse. La zone est rouge, et faire voler son drone est interdit sauf qu’en y regardant bien, vous pouvez trouver des petites zones où le survol est possible avec une limite de 50m. La hauteur n’est pas énorme, mais cela permet de l’utiliser. Concrètement hormis en centre-ville, et à côté d’un aéroport, le choix est extrêmement vaste pour le faire voler.

Pour ma part, hormis l’application DJi qui donne déjà des informations, je vais sur Drone-Spot, qui référence tout et via la géolocalisation vous dit si vous êtes en zone rouge, orange, et ainsi de suite.

  • Quel modèle acheter?

Vient aussi le choix du drone car les modèles sont nombreux. L’idée de base était de rester en-dessous des 250G car cela évite une formation. Sous les 250, tout est plus facile mais ne vous permet tout de même pas de tout faire. Concernant le modèle, je suis allé vers le DJI Mini 2. 459€ de base, 599€ avec le pack batterie, sac etc et 49 euros l’assurance pour 1 an. Payer moins est possible, mais l’électronique  a un prix et surtout une raison… Pour l’assurance, prenez, sait-on jamais.

  • La batterie du DJI Mini 2

C’était un point en suspend et la réponse me sauta aux yeux rapidement, il faut minimum 2 batteries. Rien que le temps de se placer, avoir ce que l’on veut, au début apprendre, que les 30min  d’autonomie sont déjà loin. Le drone est tout de même une activité où l’on voit pas le temps passer, et être prévoyant avec une seconde batterie c’est indispensable.

  • La peur de “jouer” avec son drone

Ma grosse question, c’était l’utilisation. Peur du crash, difficultés et j’en passe. Pour la maniabilité, c’est un coup à prendre, mais c’est accessible à tous. Les joueurs de jeux vidéos auront tout de même plus de facilité au début car on se croirait justement dans un jeu. La peur du crash pour sa part est réelle et encore plus au début. C’est là que les forums m’ont fait douter de part les nombreux messages dans ce sens. Soyons clair et concis. Si votre utilisation est normale, que vous restez dans le cadre en suivant les informations, vous ne cracherez jamais votre drone. Les sécurités sont nombreuses et il suffit d’être sérieux. Maintenant si vous longez les arbres pour faire un beau plan, que vous ne volez plus à vue, et j’en passe, vous ne pourrez vous en prendre qu’à vous même.

Comme me l’a dit un ami, si vous avez peur, vous ne prendrez jamais de plaisir. La confiance vient au fil des jours, des tests, mais il faut se relaxer.

  • Peut-on prendre l’avion avec un drone?

Oui, mais n’allez pas tenter de le faire voler  😅

  • Les règles à suivre

Dans l’absolu, elles sont peu nombreuses :

      • Respecter les zones où vous pouvez voler
      • Vérifier sa batterie et la connexion manette/ drone
      • Voler à vue
      • Faire attention aux mouettes (car oui, vous êtes un prédateur à cet instant)
      • Etre confiant, mais pas arrogant

    Tester son drone durant un voyage

    Déjà niveau taille, le choix du DJI mini 2 était presque évident. Niveau qualité globale je me faisais pas de souci, mais pour le transport, plus il est petit mieux c’est ! Dans sa petite boite, le drone replié tient dans votre paume de main, et on le sent à peine. Quoi de mieux pour éviter un surpoids dans le bagage. La “valise” tiendra facilement dans votre sac à dos, du coup voyager avec un drone de ce genre est un régal. Je parle DJI parce que du coup je l’ai testé, mais j’imagine que d’autres sont dans la même catégorie de “petits poids”.

    La prise en main globale est facile après l’installation qui va durer 10min au total. Des petits tests d’atterrissage afin de bien comprendre, droite gauche, haut bas, et voilà qu’il se trouve déjà à plusieurs dizaines de mètre de vous.

    Les débuts, bien que la prise en main soit simplifiée, est tâtonnante car la “peur” est là. La première chose est bien entendu de comprendre les joysticks, lequel fait quoi puis par la suite d’être fluide avec. Voler à vue avec ce drone est plus compliqué car au delà d’être très petit, le gris ne se voit pas toujours parfaitement, mais bon, ce n’est qu’un détail car on peut acheter des “décos”.

    Les nombreux modes de prises de vues vous raviront comme l'”automatique”, les vidéos, les photos en tout genre allant du grand angle à la sphère et j’en passe. Qui plus est la qualité au globale est impressionnante. 4k au maximum pour la vidéo, possibilité d’enregistrer en RAW pour la photo, c’est vraiment parfait.

    Comme dit au-dessus, attention lors des survols, des oiseaux et plus précisément les mouettes qui n’hésitent pas à charger! Concernant le vent, la limite serait de 35 km/h et il faut faire attention, maintenant il suffit d’un peu tester si vous n’êtes pas certain et voir le résultat.

    Peut-on voyager avec un drone?

    Voyager avec un drone, c’est indubitablement revenir avec de superbes plans, qu’ils soient vidéos ou via photos. Pas besoin d’être un pro tant la fluidité est agréable. Qui plus est, bien qu’ils deviennent de plus en plus à la mode, la rareté des plans de drone amèneront une touche agréablement belle. Un montage derrière et le tour est jouer.

    Les 30min de bases seront pour leur part, bien trop courte et il ne faut pas lésiner sur l’achat d’une batterie. C’est indispensable pour apprécier son nouveau jouet. Même si l’hésitation peut être compréhensible, vous ne serez pas déçu au final. Concernant le voyage, encore moins car vous pourrez l’amener partout avec vous, en cabine, en soute, en voiture, en randonnée où même chez mémé ! 😅 La seule chose à penser, c’est respecter, car certains paieront toujours pour ceux qui font n’importe quoi.

    Have fun !

    Voyageusement

Notez cet article
[Total: 2 Average: 5]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *