Thursday 29 September 2022 il est 19h19
  • Menu
  • Menu

Voyager en Roumanie – Tout ce qu’il faut savoir pour préparer son séjour

Articles sur la Roumanie

Vous partez voyager au Roumanie ? Hors du temps, séjour hors des sentiers battus, vous allez découvrir un pays loin du tourisme de masse, mais qui mérite d’être visité.

 

Carte d’identité de la Roumanie

  • La population Roumaine est de 19 318 000 d’habitants, pour une superficie de 238 390 km².
  • Sa capitale est Bucharest
  • La religion principale est le catholicisme avec plus de 92% du pays
  • La langue principale est le Roumain.
  • Sa monnaie est le Leu. 1 « lei » équivaut environ à 20 cts d’euros.
  • La Roumanie a un régime démocratique.
  • Le drapeau du pays est bleu, jaune et rouge.
  • La Roumanie compte près de 09 sites classés au patrimoine de l’Unesco
  • Le décalage horaire avec la France est de + 1h.

Préparer un voyage en Roumanie

Afin de voyager en Roumanie, seule une carte d’identité valide vous sera demandée, étant un pays d’Europe. Le passeport peut aussi être utilisé si besoin, toujours valide. Étant en Europe, aucun vaccin n’est obligatoire, bien qu’une vaccination à jour soit recommandée :
  • Hépatite A et B
  • Tetanos
  • Poliomyélite
  • Diphtérie
  • Typhoïde si jamais vous en avez la possibilité
  • Vaccination contre le COVID – 2 doses
Hormis cela, voyager en Roumanie veut dire croiser beaucoup de chiens errants, du coup la rage est indispensable. Le tique est très répandu sur le pays, faites attention lors d’une balade dans en forêt ou campagne. En cas de location d’une voiture, votre permis français vous sera suffisant, bien que disposer d’un permis international soit toujours pratique. Les routes en Roumanie sont globalement de bonne qualité, bien qu’il faille s’en méfier lorsque vous sortez du réseau principal. La conduite est souvent brute, mais de manière générale il vous suffira d’être prudents et respectueux pour passer un séjour calme au volant. Partir voyager en Roumanie, n’est pas de tout repos, et ne vous attendez pas à des vacances relaxantes. On parle d’un voyage « découverte », car c’est à ça qu’elle prétend. Y aller pour passer du temps à la plage vers Constanta pour ne citer que cette station, n’aurait de sens. Pour apprécier le pays, il vous faudra en découvrir ses facéties et arpenter ses routes.

La culture en Roumanie

Cette dernière est grande, et vous le constaterez dès votre arrivée. Avec sa part d’authenticité, la découverte n’en est que décuplée car on pourrait parler d’un pays « dans son jus », sans que cela soit péjoratif, bien au contraire. Son authenticité se ressent sur les routes, les paysages, l’agriculture environnante, et bien d’autres choses. La Roumanie et principalement, comprend de nombreux châteaux à découvrir comme cela de Bran (lié au mythe Dracula, Vlad Tepes), le Château de Peleș, mais aussi de nombreux monastère ou citadelles. Le pays regorge de culture  et d’histoire qui s’offre à vous.

Quel est le coût de la vie en Roumanie ?

Avec un salaire minimum aux alentours de 400 euros, la Roumanie est un pays où le coût de la vie est le moins élevé d’Europe. Nombreux sont les lieux qui acceptent les euros, mais il est préférable de changer à l’aéroport directement, retirer de gros montants pour éviter les frais bancaires, ou vous munir d’une carte spéciale pour voyager à l’étranger.

Sur place, se loger dans un établissement de qualité (4*), vous coûtera entre 50 et 100 euros par nuit, tandis qu’un 5* pourra aller de 150 à 250 euros la nuit. La fourchette assez large s’explique en partie par rapport à la position et ville de l’hôtel. Un logement à Bucharest sera plus cher qu’un hôtel situé sur une route de Transylvanie.

Concernant la nourriture, il faut compter entre 8 et 15 euros pour un plat principal, en fonction du type de restauration, que ce soit snack, fast-food, ou même restaurant de bonne facture. Un repas complet, avec boissons, plat principal et dessert, peut vous revenir à 20 euros par personne. Voici une liste de prix par rapport à des produits que nous connaissons en France :
  • 1 bouteille de bière locale type Ursus au restaurant – 500ml – 2 euros
  • Une bouteille de Pepsi au restaurant – 250ml – 1 euro
  • Menu Mcdonald’s Big Mac, maxi – 6 euros
  • 1 plat type goulash – 11 euros
  • Dessert type fondant au chocolat – 4 euros

Comme pour nombreux pays, les prix varient en fonction des villes, plus ou moins reculées, des quartiers, ou lieux d’attractions mais restent de manière générale, 40% moins cher qu’en France.

Seul le prix de l’essence n’est pas tant avantageux avec un coût récurent de 1,60 euro le litre de 95.

Le Roumain en général

Quel que soit ou vous vous trouverez dans le pays, le Roumain a souvent cette caractéristique du visage fermé, pas très souriant, pourtant, il suffit d’un sourire pour que son visage s’illumine. Parler avec lui, c’est découvrir sa vie sur place, mais surtout lui donner le bonheur de découvrir que oui, son pays est aussi visité par des touristes. Il vous demandera rapidement « mais toi, tu fais quoi en Roumanie ? Ah tu voyages ! », et son sourire sera sans équivoque. Côté langue, les Roumains parlent très bien anglais pour une grande partie, bien que cela soit bien moins répandu hors du réseau principal, mais vous serez étonné. Autre étonnement, le Français est aussi courant. Pourquoi ? De par leur histoire avec la France qui nous est un peu inconnue, et qui est restée dans les mœurs. Croiser un Roumain, et qu’il commence à vous dire quelques mots en Français, et parle avec un langage fluide, est assez courant.

La Gastronomie Roumaine

Les plats traditionnels en Roumanie ressemblent beaucoup à ceux des pays environnants, comme des plats ressemblants aux Goulash. La cuisine méditerranéenne, française, libanaise, ou type fast-food est réputée et très présente, mais il ne faut pas avoir peur de sortir de sa zone de confort pour chercher le mets incroyable. Les influences culinaires en Roumanie sont variées. En Roumanie on mange, et on mange beaucoup ! Les aliments phares sont la pomme de terre, poulet, polenta, porc, de façon générale. Voici un pêle-mêle des quelques spécialités Roumaines :
  • Le Mici – Le plat ressemble à une brochette de viande hachée. Aromatisé à merveille, il est un plat très courant en Roumanie, à l’image d’un jambon beurre en France comme ils le font fait remarquer. Ils peuvent  se manger avec une moutarde locale.
  • Muschi – Grillade de porc que l’on trouve beaucoup dans les marchés ou fêtes locales.
  • Mămăliga – La semoule de mais ressemble beaucoup à de la polenta, qu’ils servent agrémentés souvent de saucisse locale, et fromage fondu.
  • Goulash Roumain avec des frites de polenta – Très répandu, il reprend la recette d’un goulash hongrois, à quoi s’ajoutent des « frites » de semoule de mais.
  • Cozonac – Gâteau brioché qui à l’œil ressemble un peu à un marbré mais qui est composé de raisins de Corinthe, loukoums, noix, et pavot.

Quand partir voyager en Roumanie ?

La Roumanie est un pays varié sur le climat, de par sa partie côtière le long de la mer noire, ses montages avec les Carpates, la Transylvanie, Moldavie, etc.

De manière globale, la période la plus agréable et propice pour visiter la Roumanie se fera de mai à octobre. Avant, certaines routes peuvent être difficiles d’accès en raison de la neige comme la Transfăgărășan. L’hiver bien que plus compliqué, peut être prisé par les randonneurs. Côté Balnéaire, privilégiez l’été afin d’avoir de fortes chaleurs, un beau soleil, et surtout tous les hôtels ouverts et entretenus.

La sécurité en Roumanie

Le pays est pauvre de manière générale, mais il faut toujours distinguer Bucharest, Brasov, Sibiu ou autres villes, des routes et villages annexes. La pauvreté se ressent moins sur ces grandes villes, de par un service de sécurité régulier, etc. En dehors, la pauvreté se ressent beaucoup avec nombreuses charrettes tirées par des chevaux, beaucoup de jolies maisons mais moins entretenus, des routes plus compliquées, entre autres. Maintenant, la sécurité globale sur le pays est très bonne et on ne se sent en insécurité nulle part. Respectez les gens est indispensable, éviter de montrer des signes de richesses, sont les indispensables. Gardez tout de même un œil sur vos affaires car comme partout dans le monde, on sait jamais. Le stop est très courant sur les routes, et si vous vous sentez confiant, n’hésitez pas à prendre quelqu’un en route, mais attention à vos affaires tout de même, car un vol est vite arrivé. La sécurité sur les routes en Roumanie est aussi assurée via nombreux contrôles, et une police régulière. Attention à l’état des routes, et « Fangio », mais sur le fond, cela va très bien.

Les petites choses à penser pour un voyage en Roumanie.

  • Sait-on jamais, évitez l’eau du robinet
  • Soyez vigilant sur la route, aux nids-de-poule, ou chauffard
  • Goûtez les plats locaux, car ils valent le coup
  • Gardez un œil sur vos affaires et évitez d’afficher des signes de richesse
  • Gard à la route que vous empruntez en saison hivernale
  • N’hésitez pas à sortir du réseau principal pour découvrir l’arrière-pays.
  • Tolérance 0 pour l’alcool au volant !
Si vous cherchez à voyager hors des sentiers battus, la Roumanie, à seulement 2h30 de France, est une véritable claque.

Voyageusement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.