Voyager en sécurité en Amérique du Sud – Qu’en est-il ?

Beaucoup d’histoires et informations circulent sur la sécurité en Amérique du Sud . Certaines sont vraies, mais beaucoup ne sont que légendes.

 

Sommaire :

Comment est la sécurité en Amérique du Sud

La région Amérique du Sud, allant de la Colombie à l’Argentine est assez pauvre. Cette pauvreté ne se ressent pas partout mais souvent dans des régions ou lieux ciblés. Par exemple la Patagonie a un niveau de vie assez élevé, s’approchant de l’Europe tandis que Salta et ses alentours sont bien en dessous.

Cela peut aussi se jouer par quartier dans des villes comme Lima avec Miraflores qui accueille les grands hôtels et belles voitures tandis Rimac (pourtant non loin du centre) est extrêmement pauvre. La sécurité en Amérique du Sud vient principalement du manque de juste milieu entre les riches, et moins riches… La classe moyenne est comme sautée.

La situation et sécurité s’améliore d’année en année, mais il y a toujours ce faussé qui se ressent nettement.

Le principal est de partir sans angoisse, l’Amérique du Sud c’est comme partout et une agression peut arriver à Paris dans le métro, comme à Buenos Aires dans la rue. Le tout est de se renseigner auprès des locaux sur les quartiers à éviter.

Quels sont les risques d’un voyage en Amérique du Sud?

Les arnaques

Le terme arnaque est très large, et peut aller d’un faux taxi, à une personne tentant de vous embobiner. Vous pouvez en faire les frais dès votre arrivée à l’aéroport avec des faux taxi, ou même des “faux prix”. Quand je dis faux prix, il faut surtout cibler les petits malins. Il va vous donner un tarif de course, et une fois à destination il vous indiquera que le prix était pour une personne et non deux, ou alors hors bagages etc. Tout est fait pour en tirer un peu plus.

Même lors d’un trek comme l’Inka Jungle Trek, bien que payé en agence, il sera toujours tentant de vous soutirer quelques euros de plus. “On s’arrête dans une zone thermale, ah oui mais ça c’est du supplément” ou alors “Donc la il faut traverser obligatoirement la rivière en tyrolienne pour avancer, mais c’est pas inclus il faut payer”. Vous êtes toujours laissé devant le fait accompli. Rien de bien grave, mais ça peut faire beaucoup.

Le vol de rue

Dans l’absolu, il n’y en a pas vraiment, enfin tout dépend où vous voyagez. Ce qui est plus répandu ce sont les vols dans les zones de forte affluence. Par exemple un marché, une gare, ou même une petite rue. Le plus courant est le pickpocket, ni vu ni connu mais cela peut être aussi du vol à l’arraché. Parfois ils peuvent agir à 2, tandis qu’un vous distrait, l’autre fouille vos poches. Autre technique, vous couper le sac à dos et en sortir ce qui est dedans. Vous ne vous rendrez compte de rien jusqu’à la maison.

Les locaux n’aiment pas les voleurs car cela leur donne mauvaise réputation.

Le vol à l’hôtel

Moins courant car la piste du voleur peut se remonter plus rapidement, mais il arrive que des vols soient opérés dans votre valise. Un objet au fond de cette dernière, un bijou laissé seul dans une grande trousse, tout est possible. Ce vol sera toujours opéré sur un objet unique, ou alors sur des objets que vous n’allez pas sortir dans les jours à venir.

L’agression

Car oui, ça peut aussi arriver. On cible l’Amérique du Sud, mais n’oubliez pas que cela peut arriver n’importe où dans le monde. Les échos parlent souvent d’agressions au couteau, d’une machette pour certaines partie de l’Amérique du Sud, etc. Il n’y a pas de règle quant au moment, j’ai eu vent d’une agression en pleine journée à Rio de Janeiro lorsque j’y étais, et c’était en pleine journée. Le tout est de ne jamais résister ou se sentir plus fort que l’agresseur, car vous ne savez pas de quoi il est capable. Rien à perdre, peut-être drogué, tout est possible.

Comment se fondre dans la masse en Amérique du Sud?

La clé pour éviter les vols, arnaques ou agressions en Amérique du Sud, c’est de se fondre dans la masse. S’adapter à son environnement vous aidera, déjà à apprécier, et surtout ne pas attirer l’oeil.

Evitez de montrer vos signes de richesse, oubliez vos bracelets et colliers, le sac de marque et j’en passe. Pour l’appareil photo, afin de ne pas le mettre aux yeux de tout le monde, j’utilisais un sac que je portais à l’avant, et après une photo je remettais mon bras dedans.

Ne marchez pas votre téléphone à la main comme on peut parfois le faire. Le téléphone c’est dans la poche, dans le sac, ou alors dans une “pochette secrète”.

Soyez discrets.

Quelques petits astuces pour voyager en tout sécurité en Amérique du Sud

Ecoutez les locaux. Il n’est pas rare que ces derniers vous préviennent des risques et vous invitent à faire demi tour si jamais vous allez vers un quartier mal fréquenté. Nous avons eu l’occasion de vivre 2 fois ce moment. Le premier à Lima lorsque l’on avançait vers Rimac et qu’une femme nous a attrapé par le bras pour nous amener à l’arrêt de bus le plus proche, et la seconde à Belize City où plusieurs locaux nous faisaient des signes “NON NON” plus on avançait. On s’en étonne le premier coup puis on s’y fait. C’est très bienveillant de leur part.

Toujours prendre les taxis officiels et surtout demander le tarif final pour n’avoir aucune surprise.

Ne pas se laisser appâter dans la rue par quelqu’un qui veut vous faire voir ou vendre quelque chose mais un peu plus loin dans la rue…

Répartir votre argent sur vous et avoir, si possible, une fausse carte de crédit même périmée. En cas d’agression il vous suffira de vider une poche ou donner cette carte et voilà. Si vous mettez tout ensemble, vous perdez tout.

Faites attention à votre sac. Restaurant, bus, dans la rue, gardez toujours un oeil dessus, sait-on jamais.

Renseignez-vous une fois sur place.

Anecdotes vécues en Amérique du Sud

Lima au Pérou: Dès notre arrivée en Amérique du Sud, premier taxi vers l’hôtel la nuit, nous demandons le tarif avant de monter, et à l’arrivée le chauffeur nous dit que c’était le prix par personne… Le gars de l’hôtel nous voyait de loin, et est venu dire au mec de dégager et qu’il connaissait bien l’arnaque !

Cuzco au Pérou – Le vol par distraction. Le complice vous jette du sable sur la tête, tandis que le second vous fait les poches et pique le téléphone quand vous levez les mains. On l’a intercepté plus loin, et n’a opposé aucune résistance 🙂 qui ne tente rien n’a rien comme on dit !

La Paz en Bolivie – Une femme de ménage a volé mes écouteurs laissés dans la chambres. Quelques jours plus tard nous nous sommes rendus compte qu’elle avait aussi pris un collier, des boucles d’oreilles et 2 petits bonhommes Lego. Malheureusement il était trop tard.

Frontière entre la Bolivie et le Brésil – Nous sortons du bus pour récupérer notre sac, et là je vois le mien partir sur le dos d’une autre personne… Il a tenté 🙂

Potosi en Bolivie – Le taxi qui tente coûte que coûte de vous soutirer beaucoup, beaucoup, beaucoup plus sous peine de téléphoner à la police car vous ne voulez pas payer. Ne vous laissez pas avoir et gardez votre calme.

Sucre en Bolivie – (Beaucoup de Bolivie du coup 🙂 ) Beaucoup de paroles et mensonges histoire de vendre par tous les moyens un billet de bus avec correspondance à la frontière Brésilienne (elle vous rassure en vous donnant le nom d’une personne sur place, celle-ci n’existait tout simplement pas 🙂 ), résultat bloqué de nuit à la frontière du pays… Et comme chacun sait, les villes de frontières c’est jamais jojo !

San Pedro de Atacama au Chili – Obligé de courir pour pas se faire mordre par les chiens errants, car la nuits ils deviennent fous 🙂

Rio de Janeiro au Brésil – Vol dans un petit marché de Lapa, malheureusement des policiers en civils se sont jetés sur lui et il a passé un sale quart d’heure !

La Paz en Bolivie – Le coup du faux policier. Nous ne l’avons pas vécu, mais des voyageuses rencontrées en Argentine nous l’ont raconté. Un policier leur a fait un contrôle d’identité, les a fait monter dans un taxi, puis les a volé. Il leur a tout juste laissé assez pour payer le taxi…

Rio de Janeiro au Brésil – Toujours raconté par un ami qui l’avait vécu 2 jours avant. Montée vers le Corcovado à pied avec plusieurs autres personnes sauf que plusieurs jeunes sont sortie de nulle part avec une machette. Dévalisés…

Conclusion

Je ne sais pas si on peut appeler ça une conclusion, car si on cherche ces phénomènes, se retrouvent dans tous les endroits du monde. Afin de ne rien “risquer”, il faut savoir rester discret, ne pas chercher à montrer ce que vous avez. Restez vous même, mais sans superflus, et soyez attentif à votre environnement.

L’Amérique du Sud est peut-être la plus belle région du monde qui vous sera donnée de visiter, alors ne vous arrêtez pas à des “on-dit”. Partez, appréciez, et laissez-vous porter.

Voyageusement

Crédits photos – Pixabay

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

 

Notez cet article
[Total: 1 Average: 5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *