• Menu
  • Menu

Autotour en Corse. 10 jours à travers l’Ile de Beauté

Déjà quelques jours que notre autotour en Corse a touché à sa fin. D’une durée de 10 jours, nous avons décidé d’y aller au feeling, tout en ciblant la diversité et découverte. Jusque là, la Corse n’était qu’une île inconnue à nos yeux, et tout était à découvrir. Avec 4 étapes fixes, nous avons pu rayonner aux alentours. En voici un début d’explication.

 

Sommaire :

Quand partir en Corse ?

Si on regarde dans les grandes lignes, partir en voyager en Corse est possible toute l’année, car comme la Côte d’Azur, la météo reste tout de même correct toute l’année. Correct, bien qu’il faille s’attendre à des 10°, voir moins. Maintenant il y a plusieurs choses à prendre en compte.

La première de novembre à mai, nombreux sont les hôtels qui ferment leurs portes. Seconde chose, pourquoi y aller en hiver ? Bien qu’on puisse, cela n’a guère d’intérêt hormis si votre idée est d’aller faire du ski en Corse où que vous vouliez juste visiter une ville (Ajaccio, Bastia, etc).

La saison de voyage sur l’Ile de Beauté va aller de mai, à début novembre, en gros. A partir de mai la température est clémente sur les côtes et météo agréable. Juillet aout, comme partout, reste la période avec des températures souvent extrêmes, pouvant dépasser les 35-40°. Maintenant si on va en Corse à cette saison, on sait à quoi on s’attend. L’ile est très vallonnée ce qui veut dire qu’au centre, les températures pourront un peu baisser.

Bien que juillet aout soit la période la plus propice pour y voyager, elle montre aussi ses limites et quelques inconvénients. Celui que je vais mettre en avant reste le monde. Faire un autotour en Corse c’est souvent partir sur des petites routes, ce qui est relativement agréable en juin par exemple, mais juillet aout va aussi tendre à une accumulation des voitures, du stress et j’en passe. Il en convient, ce n’est pas possible pour tout le monde de partir hors vacances, mais si vous pouvez n’hésitez surtout pas !  L’autre inconvénient vient du prix. Même si on peut trouver de tout sur l’île, soyons réaliste qu’elle reste couteuse et que juillet aout verra les prix gonfler.

Concrètement, la meilleure saison pour voyager en Corse sera de mi-mai à mi-juin, ou à partir de mi-septembre. Beau temps, chaleur, tarifs réduits, et moins de monde.

Quelle durée pour un autotour en Corse ?

Comme partout, cela dépendra du temps que vous pourrez allouer à ce voyage. En fonction de cela, l’itinéraire sera ajusté en fonction. Un autotour en Corse de 5 nuits est possible, tout comme 7, ou 9, voir plus, mais il faudra s’adapter. La durée ne sera quoi qu’il en soit jamais parfaite car au final, vous ne voudrez  pas rentrer à la fin.

Afin de profiter d’un voyage en Corse, avec l’idée d’y faire un roadtrip, il faut compter au moins 09 nuits je pense. Passer 10 jours en Corse vous permettra de stopper sur 4 points précis par exemple, et ainsi rayonner sur les alentours. Quoi qu’il en soit, on sait que tout faire n’est jamais possible, mais avec cette durée vous pourrez déjà profiter, sans passer non plus les journées en voiture.

Pour notre part, le séjour s’est fait à coup de 2 à 3 nuits par endroit, avec 2 jours à 3h00 de route. On a connu pire !

Quelles étapes pour un autotour en Corse ?

Tout lister va être impossible, et il est certain qu’en 10 jours, on peut pas tout faire. La première chose pour gérer au mieux un itinéraire de ce genre est trouver le moyen de transport. Pour notre part, voyager avec Corsica ferries nous faisait arriver à Bastia, et repartir d’Ile Rousse. C’est un choix assumé pour faire une boucle. Par la suite, nous avons aussi abandonné l’idée de faire le Cap Corse. Dès l’arrivée à Bastia, l’idée était de descendre vers Porto Vecchio, mais le ferry arrivant tard, nous avons décidé de passer une nuit aux alentours de Borgo.

Dès le lendemain matin l’itinéraire débutait réellement et la route nous a amenée à faire les 2 bonnes heures de route vers Ste Lucie de Porto-Vecchio. Sur la route, les stops peuvent se faire nombreux comme Aléria pour ne citer qu’elle. La descente de la Corse pourra aussi se faire de 2 façons : par la côte, ou par le centre via Corte. A votre guise sur ce que vous voulez voir !

Comme abordé plus haut, l’idée était de rester environ 2 nuits par étape. Ste Lucie de Porto Vecchio a l’avantage de proposer nombreuses activités et visites alentours. Tout comme les plages qui y sont magnifiques. Bonifacio se trouve à 45 min de là, et sur un rayon de ce genre vous trouverez sans aucun doute votre bonheur. Nous y revenons plus bas.

La suite du séjour nous amena à Ajaccio en passant par la route Sud et Sartène, avant de continuer la remontée vers Calvi. Cette dernière route permet aussi de passer par les Calanques de Piana, qui sont un petit régal de beauté ! Je n’en trouve aucun défaut.

Le point négatif d’un autotour en Corse de ce genre sera principalement la route entre Sartène et Ajaccio, qui multiplie les virages sur des routes parfois limites. La principale chose sera d’être attentif ! Pour le reste, profitez !

Les immanquables durant ces 10 jours en Corse ?

Pour parler d’immanquable, il faudrait surtout se dire qu’il y a des choses dont on peut se passer. Malheureusement, ou heureusement, tout tire son épingle du jeu et n’importe quelle étape vous satisfera. Que ce soit un petit village, une belle plage, une ville ou un site historique, tout est là pour vous faire apprécier la destination.

Ses plages aux allures de Caraïbes, ses paysages éclectiques, sa gastronomie unique et j’en passe. Tout est fait pour apprécier. Ci-dessous une carte avec quelques points clés pour tout de même vous aiguiller et donner une bonne première base.

La Corse, que l’on surnomme Ile de Beauté, est à mes yeux un monde merveilleux aux multiples facettes. Hier, j’y reviendrai.

Voyageusement

D’autres articles pour préparer votre séjour en Corse : 

Notez cet article
[Total: 0 Average: 0]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *