Tuesday 29 November 2022 il est 20h47
  • Menu
  • Menu

Comment sont les routes en Roumanie ? Préparer au mieux son road-trip

Afin d’avoir une excellente préparation pour votre roadtrip, le point des routes en Roumanie est important à prendre en compte. Le réseau routier n’est ni bon, ni mauvais, mais il y a des choses à savoir.

 

Les routes en Roumanie, le réseau principal

Un peu comme tous les réseaux principaux de tous les pays, ce dernier est bon ! Lorsque vous rayonnez autour des grandes villes, ou alors entre ces dernières, vous allez profiter de routes agréables, goudronnés, avec des limitations entre 90 et 110, voir plus, avec parfois, quelques nids-de-poule. Ces derniers peuvent être présents, mais ne sont pas fréquents, ou du moins pas assez réguliers pour s’en inquiéter.

Le réseau principal est donc accessible facilement, gratuitement, et permet de relier certains points stratégiques de la Roumanie.

Le réseau secondaire

Lorsque l’on pense Roumanie, on pense aussi au réseau secondaire, et ce dernier est une autre paire de manches. Bien que dans sa globalité il soit correct, certaines routes plus reculées peuvent être calamiteuses. Cela peut aller de la route avec multiples nids-de-poule, l’absence de goudron parfois, route qui dégage beaucoup de poussière et j’en passe.

L’idée est qu’une fois « hors des sentiers battus« , il faut redoubler de vigilance car tout peut aller vite. Sur le réseau secondaire, il n’est pas exclu de croiser un chien errant et imprévisible, une calèche, nombreux tracteurs ou même des marcheurs. Les routes de Roumanie sur ce réseau vous éloignent des grands axes, sont plus « dangereuses », par contre elles vous feront aussi découvrir une Roumanie hors du temps que n’importe quel voyageur devrait voir dans sa vie.

Les routes annexes, permettant une découverte plus approfondie vous feront aussi parfois, manquer d’attention tant votre œil sera attiré par le dépaysement qu’il découvrira, mais gardez cela à l’esprit pour vous y préparer.

Les détails et conduite en Roumanie

De manière générale, c’est assez positif, bien qu’il y ait des « facéties » à prendre en compte lorsque l’on roule sur les routes de Roumanie. Le Roumain au volant n’est pas imprévisible, mais il n’hésite pas. Une possibilité de dépassement, il foncera. Un virage mais une ouverture, il ira aussi. Bloqué dans un bouchon, il tentera tout de même de remonter la file. Maintenant, ce dernier est relativement courtois.

Parfois vous vous retrouverez aussi sur des routes assez larges, sans traçage au sol, mais où les locaux n’hésiteront pas à vous doubler. N’en soyez pas surpris.

Trouver une voiture garée sur la route n’est pas affolant.

La police est très présente sur le réseau principal, un peu moins sur le secondaire, mais elle veille. En cas de contrôle, papiers et un sourire et c’est reparti. En cas d’infraction, il pourra vous être demandé de régler sur place.

Attention par contre aux nombreuses calèches, très présentes en Roumanie, aux routes de montagne, les quelques « trous » à éviter, et hormis cela, tout devrait aller !

Côté station-service, vous en trouverez régulièrement que ce soit sur le réseau principal ou secondaire.

Lorsque vous débuterez votre séjour, et même sur la fin, tenez-vous en aux limitations, restez dans les clous, et tout se déroulera pour le mieux.

Voyageusement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.