• Menu
  • Menu

Je suis parti vivre à … New York, Etats-Unis

Ne serait-ce pas un rêve que de partir vivre à New-York ? Ville aux multiples facettes, elle fascine et intrigue. Du point de vu d’un voyageur, elle m’émerveille, mais qu’en est-il d’y habiter? Juliette nous fait le plaisir de répondre à ces questions, elle qui est partie vivre à New-York il y a plus de 11 ans.

Sommaire : 

Interview de voyageur – Partir vivre à New-York avec Juliette.

L’installation et acclimatation à la vie New-Yorkaise

Bonjour Juliette et merci pour ton temps. Peux-tu te présenter en quelques mots stp ?

Je m’appelle Juliette, j’ai 34 ans et j’habite à New York depuis 11 ans et je travaille dans la production audiovisuelle et passionnée par le storytelling. Je viens de devenir américaine et attends des jumeaux pour dans quelques semaines.

Qu’est-ce qui t’a fait déménager et partir vivre à New-York ?

Je suis partie en échange avec New York University lors de ma troisième année d’études et suis tombée sous le charme de la ville. Après mon master spécialisé, je devais faire un stage pour valider mon diplôme et je me suis dit que c’était la bonne opportunité pour repartir avant de vraiment commencer ma vie professionnelle. Une fois sur place, je me suis beaucoup plu dans l’entreprise et ils m’ont proposé de sponsoriser un visa de travail. Je suis donc restée et me voilà toujours ici 11 ans plus tard !

Passer de France à cette immense ville ne fut-il pas trop compliqué ?

J’ai grandi en banlieue parisienne et ai déménagé à Paris à l’âge de 16 ans donc j’avais l’habitude des grandes villes (et j’avais déjà passé un semestre à New York lors de mon échange universitaire). C’est vrai que New York n’est pas pour tout le monde, c’est grand, il y a beaucoup de monde, très bruyant et ça ne sent pas toujours très bon ! Mais pour moi, c’est exactement ce qu’il me faut, j’adore vivre dans cet environnement qui ne dort jamais et avoir accès à tout et n’importe quoi jour et nuit.

La vie de tous les jours et les New-Yorkais

Quel accueil te fut réservé à ton arrivée?

Pour ma part, l’accueil a été très chaleureux, tant au niveau de l’entreprise avec laquelle je travaillais, qu’avec tous les gens que j’ai rencontré. New York est une ville très cosmopolitaine. Il y a vraiment des gens qui viennent de partout donc les conversations se font très facilement. Ce qui est plus difficile aux États-Unis, c’est d’établir de vraies amitiés. Les gens sont très sympas au premier abord mais c’est plus difficile de forger des relations plus profondes. Je crois qu’il m’a fallu deux ans pour me sentir vraiment bien dans ma vie sociale.

Découvrez notre shop photo de New-York

Comment qualifierais-tu le New-Yorkais? Sa façon d’être, sa façon de vivre, etc?

Je dirais qu’il n’y a pas un type de New Yorkais. New York est une ville immense qui regorge de diversité. Il y a un peu de tout pour tout le monde. Des quartiers plus vivants, des quartiers plus calmes. La seule chose nécessaire pour survivre à New York, je pense que c’est de savoir s’adapter rapidement. New York est une ville pleine de surprises.

D’un regard extérieur, on a l’impression que New-York va à toute allure. A quoi ressemble ton metro-boulot-dodo ?

Avec le Covid, le métro-boulot-dodo est bien différent mais avant que nos vies changent, mon emploi du temps était bien rempli. Dans mon industrie, les gens commencent plus tard vers 10h, donc en général, je pars de la maison vers 9h15. J’habite à Brooklyn et travaille à Midtown donc environ 45 minutes de métro. J’achète en général un petit déjeuner en bas du boulot et mange en arrivant devant mon ordi. Pas de pause déj aux US, donc juste une salade ou un sandwich achetés proche du boulot et à déguster devant l’ordi aussi. Je quitte le boulot vers 20h/20h30 avec de nouveau 45 minutes de métro pour rentrer à la maison, ou moins si je retrouve des amis pour un verre ou pour dîner à Manhattan.

On idéalise la vie New-Yorkaise, mais à quoi ressemble un appartement New-Yorkais?

S’il y a une chose qui est difficile à New York, c’est bien les habitations (l’assurance santé aussi mais c’est un tout autre problème !). Les immeubles sont vieux et ne sont jamais vraiment rénovés. Je crois que la demande est tellement forte que c’est très facile pour les propriétaires de louer des apparts vraiment pas tops pour des prix bien trop élevés. Trouver un appartement correct est une tâche un peu compliquée et je sais que je pourrais avoir un appartement bien mieux pour le même prix à Paris. J’ai beaucoup de chance d’avoir enfin trouvé un appartement relativement confortable (même si plus petit que ce que je voudrais) avec un propriétaire professionnel, mais je suis passée par des situations un peu bizarres pour en arriver là !

Côté nourriture, y a t il des choses qui te manquent de France ?

Au début le pain, le fromage et la charcuterie me manquaient beaucoup mais l’offre de bons produits français s’est vraiment développée ces dernières années et il y a peu de choses qui sont vraiment difficiles à trouver. Peut-être un bon saucisson ou une bonne quiche !

Quel regard as tu sur la gastronomie New Yorkaise ?

La gastronomie New Yorkaise est extrêmement variée. C’est tout à fait possible de manger très sain, les offres ne manquent pas, mais les coûts sont relativement élevés donc il reste beaucoup de fast foods, qui contribuent à la malbouffe. Pour ceux qui ont le budget, il y a un grand nombre d’excellents restaurants qui servent de la nourriture du monde entier (même si beaucoup ont malheureusement dû fermer avec la pandémie). L’offre est tellement énorme que les restaurants doivent innover pour attirer la clientèle donc il y a toujours quelque chose de nouveau et de surprenant à tester.

L’image de New-York et sa découverte

Après tout ce temps passé à New-York, comprends-tu toujours la fascination qu’ont les gens, les voyageurs, pour cette ville ?

New York est une ville fascinante. Après 11 ans passés ici, j’ai toujours l’impression qu’il me reste énormément de choses à découvrir. Avec la pandémie, je ressens vraiment un manque de ne pas pouvoir explorer et profiter de ce que New York a à offrir. Donc je comprends la fascination ! Même si je me sens chez moi ici, New York n’a de cesse de me surprendre.

L’idée d’une ville qui ne dort jamais est-elle utopique, ou une réalité à tes yeux ?

Même si la pandémie a eu un effet sur New York, c’est définitivement une réalité. De nombreux magasins sont ouverts 24 heures sur 24 et c’est totalement possible de commander de la nourriture du monde entier à 3h du matin ! (Pas sûre qu’elle sera bonne, mais c’est possible !)

En voyage, cela peut parfois paraître cher, mais quel est le coût de la vie New-Yorkaise lorsqu’on y habite ?

Ma comparaison est Paris où j’habitais avant. New York est définitivement plus cher que Paris, mais mon salaire est aussi plus élevé qu’il ne le serait à Paris. Certaines choses sont moins chères comme les vêtements ou les taxis. Par contre, les coûts du logement, de l’assurance, ou de la nourriture sont définitivement plus élevés qu’à Paris.

Lors de tes temps libres, t’arrives t il encore de visiter les lieux touristiques de la NY?

J’ai fait beaucoup, beaucoup de visites des lieux touristiques durant mes 2-3 premières années quand ma famille ou mes amis venaient me rendre visite. Je ne vais plus beaucoup dans les lieux super touristiques mais New York est pleine de choses à faire qui ont moins de touristes. Il faut juste chercher un peu ! Je continue toujours à fréquenter les musées, qui ont constamment de nouvelles expositions à découvrir.

Si tu ne devais en retenir qu’un, quel est le lieu que affectionne le plus ?

Le Tenement Museum qui se situe dans le Sud de Manhattan. C’est un musée un peu particulier qui explore l’immigration New Yorkaise et qui fait visiter des immeubles habités par des immigrants dans les années 1800/1900. Un très bon moyen d’en apprendre plus sur l’histoire de la ville.

Pourquoi aimer New-York, et la suite de l’aventure

Qu’est-ce qui te fait aimer New-York ?

J’aime la diversité de New York. Le fait que New York accueille tout le monde et se batte aussi pour les droits de tous. Même si l’idée semble un peu clichée, tout semble possible à New York pour ceux qui sont motivés. C’est une ville qui à beaucoup à offrir, et j’adore qu’il y ait toujours quelque chose nouveau à découvrir.

Que peut-on te souhaiter pour la suite ?

Après 11 ans d’exploration seule ou avec mon mari, je suis curieuse de faire découvrir la ville à mes enfants et espère qu’ils aimeront cette ville autant que moi !


Découvrez nos autres interviews “parti vivre à…” ci-dessous –

Notez cet article
[Total: 0 Average: 0]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *